Toute l’actualité sur Innovations technologiques

La première tour en bois d’Afrique

HKA | Hermann Kamte & Associates dévoilent leur proposition d’une tour résidentielle en bois dans le centre-ville de Lagos, la ville la plus peuplée d’Afrique avec plus de 16 millions d’habitants. La conception du gratte-ciel de plus de quarante mille mètres carrés a été dirigée par l’Architecte par Hermann Kamte, PDG de HKA | Hermann Kamte & Associates. L’Architecte exprime que ce concept architectural de tour en bois vise à améliorer les conditions de vie des habitants de la ville de Lagos.

La tour est une unité de logement qui se développe autour de thématiques culturelles et urbaines. Le projet précisément situé à Ikoyi, un quartier résidentiel de luxe est construit au-dessus d’un ouvrage existant. Le défi était « Comment les toitures d’aujourd’hui peuvent devenir des parcelles de demain ? Comment construire une ville nouvelle au-dessus de l’existante ? Quel est le plan B pour l’avenir ? » Le projet s’est axé sur la réinvention d’un nouveau tissu urbain avec l’hypothèse d’une solution et construction durable en bois. De plus, la ville possède les ressources forestières qui peuvent produire du bois d’ouvrage.

L’ouvrage existant « Abebe Court » est un complexe de quatre ouvrages d’habitation. Il se compose chacun de 4 chambres et 3 appartements répartis sur 4 étages. Il y existe des commodités : piscines, gymnase, terrains de tennis, aire de jeux pour enfants, aires de stationnement, traitement de l’eau et de traitement des eaux usées, stations d’épuration des eaux usées et générateur d’électricité.

La tour quant à elle s’organise en trois blocs au-dessus d’un ouvrage existant. Chaque bloc est constitué de six étages. L’enveloppe de chaque bloc correspond à un symbole tribal particulier Yoruba. Les blocs sont connectés entre eux par le rassemblement d’activités sportives ou ludiques pour les résidents. Du bas vers le haut, on distingue des unités d’habitation avec 1, 2, 3 et 4 chambres.

La hauteur de la tour permet de bénéficier des éléments naturels tels la ventilation et l’éclairage. Les étages ceinturés de verdure et de terrasses. L’enveloppe du bâtiment fait office de protection solaire, au-delà de sa signification culturelle.

La verdure dans l’espace crée la beauté, la sensibilité, le naturel, l’esthétique et le confort pour les résidents. Avec son effet de microclimat, elle est un poumon géant dans l’espace urbain qui contribue à réduire la pollution environnante. Les terrasses permettent de profiter du ciel et de la ville, du beau paysage. Le toit est un espace aménagé et vivant ; il compte un restaurant et un jardin.

Dans ce projet, l’approche de l’équipe d’architectes s’est fait en prenant compte des paramètres culturels, du groupe humain prédominant et historique de la ville de Lagos : l’architecture et la culture Yoruba.

 

Prix & Distinctions

Shortlisted : WA Awards-26th Cycle-Ongoing
1st Prize Awards : WAFX Prize-Cultural Identity
Winner : American Architecture Prize 2017-Green Architecture
Finalist : World Architecture Festival 2017 (Future Project-Residential)-Ongoing
1st Prize Awards : Rethinking The Future Awards 2017 (Residential-Concept)
Bronze A’ Design Award Winner for Architecture, Building and Structure Design Category in 2017

 

Fiche Technique

Nom officiel : Lagos’s Wooden Tower
Localisation : Ikoyi, Lagos, Nigéria
Surface brute de plancher (GFA) : 40 176 m²;
Volume brut (GV) : 135 108 m³;
Surface du site : 13 000 m²
Emprise : 1134 m²
Hauteur du bâtiment : 87 m
Crédits photo : HKA | Hermann Kamte & Associates
Source : v2com

 

Publié le 15 juillet 2018